Troponine T (TnT)

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
CARDIAC T
Units of measurement
ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L

La troponine T (TnT) est un composant du dispositif contractile de la musculature striée. Bien que la fonction de la TnT soit la même dans tous les muscles striés, on trouve dans le cœur une forme de TnT (TnT cardiaque, poids moléculaire 39.7 kD) qui diffère nettement de la TnT des muscles squelettiques. En raison de sa spécificité tissulaire élevée, la TnT cardiaque (TnTc) est un marqueur spécifique et très sensible des lésions du myocarde. En cas d’infarctus du myocarde aigu, le taux sérique de TnTc augmente dans les 3 à 4 heures qui suivent le début des symptômes et peut demeurer élevé pendant 14 jours.

La troponine est un marqueur indépendant du pronostic à court, moyen et long terme chez les patients présentant un syndrome coronarien aigu (SCA).

Quatre études multicentriques effectuées sur une population de plus de 7000 patients ont montré que le dosage de la troponine est une aide utile pour identifier les patients sous traitement anti‐thrombotique (inhibiteurs du complexe GpIIb‐IIIa, héparine de faible poids moléculaire).

Sur la base de ces données, le comité coordinateur de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) et de l’American College of Cardiology (ACC) a redéfini la notion d’infarctus du myocarde (IDM). Selon la nouvelle définition, le diagnostic d’IDM peut être posé quand les taux de troponine cardiaque dans le sang se situent au-dessus du 99ème percentile du domaine de la normale en présence de signes cliniques d’ischémie aiguë. L’imprécision (coefficient de variation) au 99ème percentile pour les tests de troponine doit être inférieure ou égale à 10 %.

Les patients présentant un SCA et des concentrations élevées en troponine cardiaque et/ou de CK‐MB sont considérés comme ayant été victime d’un IDM sans sus-décalage du segment ST, tandis que le diagnostic d’angor instable est posé si les taux de troponine cardiaque et de CK‐MB se situent dans le domaine de référence. Cette redéfinition de l’IDM a maintenant été intégrée dans les nouvelles recommandations de l’ACC et l’AHA (American Heart Association) pour la prise en charge des patients présentant un angor instable ou un IDM sans sus‐décalage de ST.

Suite à cette redéfinition de l’infarctus du myocarde, plusieurs recommandations ont été publiées quant au rôle du dosage de la troponine cardiaque chez les patients présentant un SCA.

Une lésion des cellules du myocarde conduisant à une élévation des taux de troponine dans le sang s’observe également dans d’autres cas cliniques (insuffisance cardiaque congestive, cardiomyopathie, myocardite, contusion cardiaque, insuffisance rénale, embolie pulmonaire, accident vasculaire cérébral (AVC), dysfonction ventriculaire gauche lors de choc septique, chirurgie interventionnelle cardiaque, intervention chirurgicale non cardiaque, PTCA et cardiomyopathies toxiques). Dans de nombreux cas (en particulier chez les patients présentant une insuffisance rénale), des taux élevés de troponine T sont indicateurs de mauvais pronostic.

En résumé, des taux de troponine élevés témoignent de la présence d’une lésion cardiaque mais n'indiquent pas obligatoirement un mécanisme ischémique. On peut parler d’IDM lorsqu’une lésion cardiaque est détectée à l’aide de marqueurs protéiques spécifiques et que les résultats sont en corrélation avec une ischémie myocardique. Si l’état clinique du patient rend la présence d’un mécanisme ischémique peu probable, d'autres causes de lésion cardiaque doivent être recherchées.

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Troponine T (TnT) tableau de conversion facteur des unités en ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L.