Lipoprotéine (a)

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
Lp (a)
Units of measurement
g/L, mg/L, mg/dL, mg/100mL, mg%, mg/ml

La lipoprotéine (a) (Lp(a)) est constituée d’une molécule analogue aux LDL à laquelle est fixée, par un pont disulfure, une molécule d’apolipoprotéine (a). L'apolipoprotéine (a) présente une forte homologie avec le plasminogène. La lipoprotéine (a) est une lipoprotéine riche en cholestérol dont la synthèse, qui a lieu dans le foie, n’est pas influencée par les triglycérides, l'alimentation et l’âge.

Plusieurs études indépendantes ont montré que la Lp(a) est un facteur de risque indépendant de maladie coronarienne. Néanmoins, son acceptation est limitée en raison de la forte variabilité des résultats de Lp(a) selon les tests et les divers niveaux de standardisation utilisés dans les différentes études cliniques. Le problème majeur pour une mise en évidence exacte de Lp(a) est le polymorphisme structurel d'apolipoprotéine a (apo (a)). Les taux de Lp(a) sont principalement déterminés par le gène apo (a) sur le chromosome 6 et varient fortement selon les individus et les groupes ethniques. Le nombre très variable de domaines de kringle 4 type 2 confère à apo (a) une taille pouvant aller de 187 à 662 kDa.

Les tests contenant des anticorps dirigés contre cette partie variable de la molécule de Lp(a) sous-estiment les taux de Lp(a) chez les patients dont l'apo (a) est plus petite que celle du calibrateur utilisé et surestiment les taux de LP(a) chez les patients dont les particules d'apo (a) sont plus grandes que celles du calibrateur. En raison de cette hétérogénéité, la détermination de la masse de Lp(a) ne présente aucun intérêt. Par conséquent, les valeurs de protéine Lp(a) doivent être exprimées en nanomoles par litre.

nanomoles par litre. Des résultats corrects ne peuvent être obtenus qu'en standardisant ces tests par rapport à une méthode indépendante de la taille d'apo (a). Ces méthodes font appel à des anticorps qui reconnaissent une seule copie d'apo (a) par particule. Cet objectif peut être atteint en utilisant le réactif de référence international (SRM2B) OMS/IFCC. La valeur de référence a été établie à l'aide de deux tests ELISA utilisant des anticorps monoclonaux spécifiques dirigés contre deux épitopes uniques différents d'apo (a) Des concentrations sériques élevées de lipoprotéine (a) sont corrélées à des manifestations prématurées d'athérosclérose et d'accidents vasculaires cérébraux. Si la concentration en lipoprotéine (a) est supérieure à 75 nmol/L, le risque de maladie coronarienne est approximativement multiplié par deux. Le risque est multiplié par 6 s’il est associé à un taux de cholestérol LDL élevé. L’augmentation du taux de lipoprotéine (a) est considérée comme le paramètre le plus sensible pour le développement de la maladie coronarienne, indépendamment des autres lipoprotéines plasmatiques. Le dosage de la lipoprotéine (a) devrait être effectué en même temps que les dosages de cholestérol total, de cholestérol HDL, de cholestérol LDL et de triglycérides lorsqu’on veut évaluer le risque d’athérosclérose. Selon la Société Européenne d'Athérosclérose, la détermination de la Lp(a) doit être recommandée dans des cas à haut risque sélectionnés et chez les sujets présentant des antécédents familiaux de maladie cardiovasculaire prématurée.

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Lipoprotéine (a) tableau de conversion facteur des unités en g/L, mg/L, mg/dL, mg/100mL, mg%, mg/ml.