Antigène carcino-embryonnaire (ACE)

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
CEA
Units of measurement
µg/L, ng/L, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/mL

Caractéristiques L’antigène carcino‐embryonnaire ou ACE est une glycoprotéine monomère d’un poids moléculaire d’environ 180000 daltons composée pour 45 à 60 % d’hydrates de carbone.

Comme l’AFP (alpha-fœtoprotéine), l’ACE appartient au groupe des antigènes carcino-embryonnaires produits durant la période embryonnaire et fœtale. Le gène de l'ACE appartient à une famille de 17 gènes actifs composés de deux sous-groupes: le groupe des « Non-specific Cross- reacting Antigens » (NCA) dans lequel se trouve le gène de l'ACE et le groupe des « Pregnancy-Specific-Glycoproteins » (PSG).

L’ACE est présent essentiellement dans le tractus gastro-intestinal et le sérum du fœtus. On peut en détecter de faibles quantités dans les tissus intestinaux, pancréatiques et hépatiques de l’adulte sain. La synthèse de l’ACE est réprimèe après la naissance; dans le sérum d’adultes sains l’ACE est de ce fait à peine détectable.

Les concentrations en ACE sont fréquemment élevées lors de cancer colorectal. Des concentrations moyennement élevées (rarement > 10 ng/mL) sont trouvées chez 20 à 50 % des patients présentant des affections de l’intestin, du pancréas, du foie et du poumon (cirrhose du foie, hépatite chronique, pancréatite, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, emphysème, par ex.). Les taux d’ACE sont également élévés chez les fumeurs.

L’indication principale du dosage de l’ACE est le suivi thérapeutique des carcinomes colorectaux. Le dosage de l’ACE n’est pas recommandé pour le dépistage systématique de cancers au sein de la population générale. Des concentrations en ACE situées dans le domaine de référence n’excluent pas la présence d’une affection maligne.