Thyroglobuline (Tg)

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Units of measurement
ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L

La thyroglobuline (Tg) est une glycoprotéine d’un poids moléculaire d’environ 660 kDa. La Tg est synthétisée en grande quantité par les thyrocytes et sécrétée dans la lumière folliculaire. La production de Tg est stimulée par la TSH mais aussi par une carence en iode intra-thyroïdienne ou la présence d’immunoglobulines stimulatrices de la glande thyroïde. La Tg joue un rôle décisif dans la synthèse des hormones thyroïdiennes T3 et T4. Elle dispose d’environ 130 résidus tyrosine, dont certains, en présence de TPO (thyroperoxydase) et par fixation d’iode, produisent les iodotyrosines monoïodo‐ et diiodo‐tyrosine (MIT et DIT). Le couplage consécutif de MIT et DIT donnant la T3 et la T4 se fait également sous l’influence de la TPO sur la matrice de la Tg.

Au cours de la synthèse de la Tg par les thyrocytes et lors du transport de la Tg vers les follicules, de petites quantités de Tg peuvent passer dans le sang, de sorte que, même chez les personnes exemptes de thyréopathie, de très faibles concentrations en Tg sont détectables dans le sang. Une élévation des concentrations en Tg a été observée lors de différentes pathologies, telles que la thyroïdite d’Hashimoto, la maladie de Basedow, les adénomes et cancers thyroïdiens. Par ailleurs, la détermination de la Tg peut être utile pour différencier une thyroïdite subaiguë d’une thyréotoxicose factice. Dans le cas d’hypothyroïdie congénitale, la détermination de la Tg permet de différencier entre l’absence totale de glande thyroïde, une hypoplasie thyroïdienne ou d’autres états pathologiques.

La principale application de la détermination de Tg est le suivi post‐opératoire de patients présentant un cancer thyroïdien différencié (DTC). La thyroïde étant la seule glande sécrétrice de Tg connue, son ablation totale ou quasi‐totale et celle des tissus résiduels au radio‐iode, conduit à une chute ou la disparition des taux sériques de Tg. Chez les patients ayant subi une thyroïdectomie partielle, les taux de Tg restent mesurables selon la quantité de tissu thyroïdien résiduelle après la chirurgie. La détection de taux de Tg dans le sérum après thyroïdectomie totale indiquent la persistance ou la récurrence du DTC. Par conséquent, une augmentation significative des taux de Tg est interprétée comme un signe de récurrence de la maladie.

Avec les tests Tg ultrasensibles, le nombre de patients diagnostiqués « thyroglobuline positifs » ne présentant pas de signes cliniques de maladie peut être augmenté. Ces patients ne peuvent pas être définis comme exempts de maladie et doivent être pris en charge conformément aux directives actuelles. Des valeurs seuil distinctes ont été publiées pour les patients en observation et pour les patients présentant une maladie récurrente nécessitant un suivi diagnostique et thérapeutique. Comme alternative, des valeurs seuil institutionnelles peuvent être établies pour ajuster les stratégies de suivi à la population locale et à la méthode de détermination de la thyroglobuline utilisée.

Tous les résultats de Tg doivent être interprétés en tenant compte du tableau clinique, des symptômes, de l'anamnèse du patient, des résultats d'autres examens (échographie de la nuque, scanner du corps entier) et d'autres informations pertinentes.

Les autoanticorps anti-Tg peuvent conduire à des interférences dans les dosages de Tg (obtention de résultats faussement élevés ou faussement bas). De ce fait, il est recommandé de pratiquer un test anti‐Tg pour tous les échantillons destinés au dosage de Tg, de manière à exclure cette interférence.

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Thyroglobuline (Tg) tableau de conversion facteur des unités en ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L.