alpha 1‐antitrypsine

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
α1‐antitrypsine
Units of measurement
mmol/L, µmol/L, g/L, mg/dL, mg/100mL, mg%, mg/mL

L’α1‐antitrypsine est une glycoprotéine constituée d’une chaîne polypeptidique composée de 3 chaînes d'oligosaccharides (54000 daltons)Elle est synthétisée dans les hépatocytes. L’α1‐antitrypsine est quantitativement l’inhibiteur de protéase (IP) le plus important dans le sérum et le plasma. Elle inactive de façon spécifique les sérine-protéases (trypsine, chymotrypsine, collagénase, élastase leucocytaire, plasmine et thrombine, par ex.), avec lesquelles elle forme de façon réversible un complexe enzyme‐inhibiteur. L’α1‐antitrypsine constitue la fraction la plus importante de la fraction des α1‐globulines à l’électrophorèse. Comme il s’agit d’une petite molécule, l’α1‐antitrypsine diffuse rapidement dans les autres liquides biologiques de l’organisme, y compris les sécrétions bronchiques.

L’α1‐antitrypsine est un marqueur important de la phase aiguë de l'inflammation. Les concentrations sont augmentées en cas d'inflammation (infections, maladies rhumatismales, par ex.), de nécroses tissulaires, de tumeurs malignes et de traumatisme. Les inflammations des cellules du parenchyme hépatique s'accompagnent souvent d'une élévation du taux d’α1‐antitrypsine alors que les autres protéines de la phase aiguë ne sont pas affectées.

On suspecte un déficit héréditaire aigu en α1‐antitrypsine lors d’ictère néonatal évoluant vers une cirrhose dans la petite enfance. Dans l'emphysème sévère de l’adulte, sa diminution provoque une libération d'élastase leucocytaire pouvant mener à la destruction protéolytique des cellules du parenchyme pulmonaire.

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test alpha 1‐antitrypsine tableau de conversion facteur des unités en mmol/L, µmol/L, g/L, mg/dL, mg/100mL, mg%, mg/mL .