HE4 - protéine épididymaire humaine de type 4

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
WFDC2
Units of measurement
nmol/L, pmol/L

La protéine épididymaire humaine de type 4 (HE4, également nommée WFDC2) appartient à la famille des protéines acides du lactosérum renfermant quatre ponts disulfure (WFDC) et ayant la propriété supposée d'inhiber la trypsine. Le gène de HE4 code pour une protéine de 13 kD. Sous sa forme mature glycosylée, la protéine a un poids moléculaire d'environ 20 à 25 kD et consiste en une chaîne peptidique unique contenant deux domaines WFDC.

HE4 a d'abord été identifiée dans l'épithélium épididymaire distal. Son expression est faible dans l'épithélium des tissus des appareils respiratoires et reproducteurs (dont l'ovaire) mais elle est fortement exprimée dans les tissus cancéreux de l'ovaire. De même, elle est sécrétée à de hautes concentrations dans le sérum des patientes atteintes de cancer ovarien. L'HE4 s'est également avérée utile dans l'évaluation du risque de cancer épithélial ovarien.

Le cancer ovarien est la quatrième cause de décès par cancer chez les femmes dans le monde. C'est la forme la plus létale des cancers gynécologiques alors qu'elle est potentiellement curable si elle est diagnostiquée en phase précoce et traitée par des chirurgiens spécialisés dans le traitement du cancer ovarien. Cependant, les symptômes du cancer de l'ovaire, liés à la présence de tumeurs annexielles, sont souvent diffus et non spécifiques. 70 à 75 % des cancers ovariens sont donc détectés à un stade tardif. Selon l'agence internationale de recherche contre le cancer, le taux de survie de 5 ans chez les patientes atteintes de cancer ovarien est de 46 %. En revanche, si la maladie est diagnostiquée en phase précoce, le taux de survie peut atteindre 94 %.

Utilisé comme marqueur tumoral seul, HE4 a montré la meilleure sensibilité pour la détection du cancer de l'ovaire, en particulier au stade I de la maladie, stade précoce asymptomatique. Combinés, CA 125 et HE4 atteignent la meilleure sensibilité de 76.4 % pour une spécificité de 95 %. Par ailleurs, HE4 est plus sensible que CA 125 au stade précoce du cancer de l'endomètre. Des taux sériques de HE4 élevés en association avec des taux de CA 125 normaux suggèrent la présence d'un cancer ovarien ou d'un autre type (de l'endomètre, par ex.).

Combiné avec d'autres marqueurs, tel que CA 125, HE4 peut aider à déterminer si une masse pelvienne est bénigne ou maligne chez les femmes pré- et postménopausées. La combinaison des deux marqueurs CA 125 et HE4 est un meilleur prédicteur de malignité que chacun des marqueurs utilisé individuellement. Huhtinen et coll. ont rapporté une sensibilité de 78.6 % pour une spécificité de 95 % dans le diagnostic différentiel entre cancers ovariens et kystes endométriotiques. Les taux d'HE4 corrèlent avec la réponse clinique au traitement ou avec le statut de récurrence chez les femmes chez lesquelles un cancer ovarien a été diagnostiqué par imagerie tomographique (CT). L'HE4 pourrait donc être un indicateur précoce de récidive important

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test HE4 - protéine épididymaire humaine de type 4 tableau de conversion facteur des unités en nmol/L, pmol/L.