Déhydroépiandrostérone (DHEAS)

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
Sulfate de Déhydroépiandrostérone , Sulfate de DHA, S-DHEA, DHEA-S
Units of measurement
µmol/L, µg/mL, µg/dL, µg/100mL, µg%, µg/L , mg/L

Le DHEAS est un stéroïde sécrété par la zone réticulée et fasciculée du cortex surrénalien à partir du cholestérol.1 La détermination du DHEAS est une aide diagnostique lors d’hirsutisme et de virilisme. Hormis son utilité lors du diagnostic différentiel hirsutisme/virilisme, elle est indiquée dans toutes les formes de masculinisation, lors d’hyperprolactinémie, de syndrome ovarien polykystique ainsi que pour la discrimination d’une tumeur de la corticosurrénale sécrétant des hormones androgènes. Le DHEAS a un pouvoir androgène assez faible mais il peut se métaboliser dans des hormones stéroïdes masculinisantes plus puissantes comme l’androstènedione et la testostérone et peut donc être indirectement à l’origine d’hirsutisme et de virilisme.

Les concentrations en DHEAS augmentent à partir de l’âge de 7 ans et diminuent graduellement après l’âge de 30 ans.5 Seules les concentrations élevées présentent un intérêt clinique. La production excessive de DHEAS peut être due à un déficit enzymatique corticosurrénal congénital (syndrome génito‐surrénal)6, à une hyperplasie de la corticosurrénale ou à une tumeur sécrétant des hormones androgènes.

La vitesse de sécrétion de DHEAS dans le sang n’est que légèrement supérieure à celle de la DHEA. Cependant, du fait de la demi‐vie de presque un jour du DHEAS, le taux de ce dernier est d’environ 1000 fois supérieur à celui de la DHEA. Le DHEAS existe en proportion relativement forte sous forme liée à l’albumine; une part infime de DHEAS circule sous forme non liée. Il n’apparaît jamais sous forme liée à la SHBG (Sex Hormone Binding Globulin).8 De par sa concentration élevée et ses faibles variations nycthémérales et au jour le jour, il constitue un indicateur excellent de la production androgénique cortico‐surrénalienne.

Pour le diagnostic initial d’un hirsutisme, il est recommandé d’associer les dosages de DHEAS et de testostérone. Chez environ 84 % des femmes présentant un hirsutisme, les taux d’androgènes sont élevés. L’intérêt du dosage est d’exclure la présence d’une tumeur maligne sécrétante (surrénalienne ou ovarienne). Une telle tumeur est suspectée chez les femmes dont le taux de DHEAS est supérieur à 700 μg/dL.

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Déhydroépiandrostérone (DHEAS) tableau de conversion facteur des unités en µmol/L, µg/mL, µg/dL, µg/100mL, µg%, µg/L , mg/L .