Calcitonine

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
Calcitonine humaine, thyrocalcitonine, hCT, TCT
Units of measurement
pmol/L, pg/mL, pg/dL, pg/100mL, pg%, pg/L, ng/L

La calcitonine humaine (hCT) est un peptide de 32 acides aminés d'un poids moléculaire de 3418 daltons sécrété par les cellules parafolliculaires (cellules C) de la thyroïde. Elle est métabolisée dans le foie et le rein et régulée par les taux sériques de calcium. Sur le plan physiologique, la hCT intervient dans le métabolisme phosphocalcique. C'est un inhibiteur de la résorption osseuse qui prévient la perte osseuse lors de stress calcique (grossesse, allaitement, croissance, etc.).

Les taux sériques de hCT sont relativement élevés chez le nourrisson, diminuent rapidement et sont relativement stables de l'enfance à la vie adulte. En général, les taux sériques de hCT sont plus élevés chez l'homme que chez la femme, le tabagisme pouvant toutefois provoquer une augmentation des taux.

Les taux peuvent être élevés dans diverses pathologies, telles que le cancer médullaire de la thyroïde ou les tumeurs des cellules de la thyroïde sécrétant de la calcitonine. Ils sont fréquemment élevés lors de leucémie et de syndromes myéloprolifératifs ou lors de production ectopique comme dans le cancer pulmonaire à petites cellules ou le cancer du sein. Les taux élevés peuvent également être associés à une hyperparathyroïdie, une hypergastrinémie, une insuffisance rénale et une maladie inflammatoire chronique.

chronique.Le principal syndrome clinique associé à une hypersécrétion de hCT est le cancer médullaire de la thyroïde (CMT) qui constituent 5 à 10 % de tous les cancers thyroïdiens. Celui‐ci s'observe sous des formes familiales sporadiques, transmises selon le mode autosomique dominant. Les dosages de calcitonine peuvent par ailleurs être utilisés dans le suivi thérapeutique des patients présentant des tumeurs sécrétant de la calcitonine. Pour un pourcentage (moindre mais croissant) de patients, les valeurs d'hormones basales sont indistinguables des taux normaux. Certains de ces sujets présentent les stades précoces de néoplasie ou hyperplasie de cellules C qui nécessitent pour la plupart une intervention chirurgicale. Pour identifier ces patients au stade précoce de la maladie, ceux‐ci sont soumis à des tests de provocation de sécrétion de hCT de manière à exclure les faux positifs. Après administration de calcium ou/et de pentagastrine, la plupart des tumeurs répondent par une augmentation des taux de hCT.