Myoglobine

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Units of measurement
nmol/L, ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L

L’infarctus du myocarde est l’une des principales cause de décès. Un diagnostic précoce, de préférence dans les six heures qui suivent le début de l’infarctus, permet un traitement par des agents thrombolytiques comme la streptokinase, l’urokinase ou l’activateur tissulaire du plasminogène. Deux des marqueurs cliniques clé utilisés dans le diagnostic de l’infarctus du myocarde aigu sont la myoglobine et les isoformes de la créatine kinase (CKMB), le premier présentant une meilleure sensibilité clinique. La myoglobine est une protéine hémique de fixation de l’oxygène, présente dans le myocarde et les muscles squelettiques. Lors d’infarctus du myocarde aigu, la lésion tissulaire conduit à une libération de myoglobine dans le sang. La limite supérieure des taux sériques normaux de myoglobine est 72 μg/L. Lors d'infarctus, les taux de myoglobine peuvent être dix fois plus élevés. Les taux de myoglobine élevés peuvent généralement être détectés deux heures après l’infarctus. En revanche, les taux de CKMB ne deviennent anormaux qu'après environ six heures, ce quexplique la différence de sensibilité. Ceci peut être dû au poids moléculaire de la myoglobine qui est quatre fois inférieur à celui de la CKMB. Etant donné sa petite taille, la myoglobine est directement libérée dans le sang tandis que la CKMB doit être transportée par les vaisseaux lymphatiques avant de passer dans la circulation sanguine systémique.

Du fait de la présence de la myoglobine dans le muscle squelettique, les sujets ayant une activité physique intense ou les porteurs génétiques d’udystrophie musculaire progressive peuvent présenter des taux sériques dmyoglobine augmentés. La myoglobine sérique est rapidement éliminée les reins. Par conséquent, une insuffisance rénale peut également être à l'origine d'une élévation des taux de myoglobine. Ces interférences peuvenéanmoins être écartées par l'examen approfondi de l'anamnèse, des signes cliniques (douleurs thoraciques, par ex.) et de la fonction rénale (dosage de la créatinine et de l’azote urinaire, par ex.) du patient présumatteint d’infarctus du myocarde. L’efficacité d’un diagnostic précoce est encore augmentée lorsque les antécédents cliniques et l’électrocardiogramme sont confrontés aux taux de myoglobine.

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Myoglobine tableau de conversion facteur des unités en nmol/L, ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L .