Estriol non-conjuguée E3 (œstriol)

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
Estriol libre
Units of measurement
nmol/L, ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L

La majeure partie de l’œstriol circulant ou excrété au cours du premier trimestre de la grossesse, est le produit commun du fœtus et du placenta, avec à l’origine, un précurseur synthétisé dans le fœtus par les glandes surrénales et transformé en par le foie fœtal et le placenta en œstriol. En franchissant le placenta, ce dernier est rapidement métabolisé, essentiellement dans le foie maternel, en formes conjuguées : sulfates d’œstriol et glycuroconjugués. Par conséquent, l’œstriol « libre » (la forme non-conjuguée) ne représente qu’à peine 9 % de l’œstriol total circulant ; les sulfates d’œstriol, dont la demi-vie est relativement longue, en représentent environ la moitié. L’œstriol urinaire est exclusivement formé de formes conjuguées puisque seul de l’œstriol libre parvient dans la circulation maternelle cependant que seules des formes conjuguées sont excrétées.

Normalement, à mesure que se développe le fœtus, la production d’œstriol augmente, résultant en un quasi-triplement du taux d’œstriol circulant au cours du dernier trimestre et un accroissement correspondant du taux urinaire. On note habituellement une forte augmentation aux environs de la 36ème semaine. D’après la littérature, les concentrations d’œstriol libre et total atteignent à terme environ 15 et 250 ng/ml, respectivement, cependant que l’excrétion urinaire atteint 45 mg/j environ. Après 40 semaines, les concentrations d’œstriol diminuent d’environ 12 % par semaine.

Il existe une grande variabilité d’un sujet à l’autre : l’intervalle de référence pour un âge de la grossesse donné peut comprendre des valeurs allant de 50 à 200 % de la médiane correspondant à cet âge. Aussi, le statut révélé par des dosages sériés est habituellement plus significatif que des mesures isolées. Des taux d’œstriol constamment bas ou diminuant rapidement sont évocateurs de souffrance fœtale. Cependant, les concentrations d’œstriol étant sujettes à des variations diurnes et épisodiques, il est fréquent de rapporter les mesures sériques à un niveau de base, défini chez le patient comme étant la moyenne ou la valeur la plus élevée des trois dernières mesures du taux d’œstriol. Une baisse de 40 % par rapport à cette valeur de base est vraisemblablement significative.

Associés à d’autres techniques de surveillance fœtale, les dosages sériés ont été utilisés dans la prise en charge des grossesses compliquées de diabète, d’hypertension, de gestation prolongée et d’âge gestationnel incertain. Ces applications cliniques ont fait l’objet de synthèses récentes.

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Estriol non-conjuguée E3 (œstriol) tableau de conversion facteur des unités en nmol/L, ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L.