Alanine-aminotransférase (ALT)

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
EC 2.6.1.2; L‐alanine: 2‐oxoglutarate aminotransférase
Units of measurement
nkat/l, µkat/l, nmol/(s•L), µmol/(s•L), U/L, IU/L, µmol/(min•L), µmol/(h•L), µmol/(h•mL)

L’alanine‐aminotransférase (ou glutamate‐pyruvate‐transaminase) appartient au groupe des transaminases qui catalysent la réaction de transfert d’un groupe aminé d’un acide aminé à un acide alpha‐cétonique. Les activités de l'enzyme les plus élevées se rencontrent dans le foie, mais on trouve également des activités significatives dans les reins, le myocarde, les muscles squelettiques, le pancréas, la rate et les poumons.

L’activité spécifique de l’ALT dans le foie est environ 10 fois supérieure à celle observée dans le coeur et les muscles squelettiques ; un taux élevé d’activité de l’ALT dans le sérum est donc principalement considéré comme un indice d’une maladie du parenchyme hépatique. L’ALT est présente dans le cytosol des hépatocytes et une augmentation du taux sérique d’ALT indique une détérioration de l’intégrité de la membrane cytoplasmique des hépatocytes. L’ALT présente une meilleure sensibilité diagnostique pour les maladies hépatobiliaires que l’AST. Un niveau d’activité 50 fois supérieur à la limite de référence supérieure est associé à des troubles tels que l’hépatite virale aiguë, les troubles aigus de la perfusion hépatique et la nécrose aiguë du foie causée par l’ingestion de toxines, notamment de paracétamol et de tétrachlorure de carbone. Un taux nettement élevé d’ALT s’observe dans de nombreuses maladies affectant le foie dont les hépatites, la mononucléose et la cirrhose. Ce taux élevé est détectable en cas d’hépatite virale et autres formes de maladies hépatiques avant l’apparition d’autres symptômes cliniques tels que l’ictère. Un taux d’ALT 15 fois supérieur à la limite de référence supérieure indique dans tous les cas une nécrose hépatocellulaire d’origine virale, toxique ou circulatoire. Un taux élevé d’ALT s’observe également en cas de cirrhose et de cholestase extra-hépatique.

Une légère augmentation du taux d’ALT s’observe également parfois à la suite de la consommation d’alcool ou de la prise de certains médicaments tels que la pénicilline, les salicylés et les opiacés

INTERVALLES DE REFERENCES

Méthode basée sur les recommandations de la Fédération Internationale de Chimie Clinique (IFCC).

Homme (Adultes) < 50 U/L  0.85 μkat/L
Femme (Adultes)  < 35 U/L  0.60 μkat/L
Nouveau-né/Nourrisson  13 − 45 U/L  0.22 − 0.75 μkat/L

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Alanine-aminotransférase (ALT) tableau de conversion facteur des unités en nkat/l, µkat/l, nmol/(s•L), µmol/(s•L), U/L, IU/L, µmol/(min•L), µmol/(h•L), µmol/(h•mL) .