Cholestérol des lipoprotéines de faible densité (LDL)

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
LDL, LDL-C, "mauvais" cholestérol,
Units of measurement
mmol/l, µmol/l, mg/dl, mg/100ml, mg%, mg/l, µg/ml

Les LDL (Low Density Lipoproteins) jouent un rôle clé dans la genèse et l’évolution de l’athérosclérose, en particulier de l’athérosclérose coronarienne. Elles résultent de l’action de diverses enzymes lipolytiques sur les VLDL (Very Low Density Lipoproteins) riches en triglycérides synthétisées dans le foie. Les LDL sont principalement éliminées du plasma par l’intermédiaire de récepteurs spécifiques des LDL à la surface des cellules du parenchyme hépatique. Une concentration élevée de LDL dans le sang, une augmentation de leur durée de séjour dans le sang associée à une augmentation de la vitesse de transformation biologique conduisent à une perturbation de la fonction de l’endothélium de la paroi vasculaire et à une captation accrue du cholestérol LDL par le système des phagocytes mononucléés ainsi que par les fibres musculaires lisses de la paroi vasculaire. Le cholestérol emmagasiné dans les plaques d’athérome provient, dans sa majeure partie, des LDL.

Le LDL cholestérol joue un rôle causatif dans le développement des maladies cardio-vasculaires comme le démontrent de nombreuses études cliniques et épidémiologiques qui ont prouvé ses propriétés athérogéniques. De tous les lipides et lipoprotéines, le LDL cholestérol est le plus fortement associé aux décès par maladie cardio-vasculaire (Etude GRIPS) et des taux élevé de LDL cholestérol et de triglycérides concomitants constituent un risque particulièrement élevé. L’augmentation du taux de LDL cholestérol fournit un moyen de détection précoce des risques d’athérosclérose et peut également s’avérer utile dans l’évaluation de la réaction à un traitement de réduction des lipides.

Des taux élevés de LDL cholestérol sont associés à un risque de maladie cardio-vasculaire et à l’hyperlipidémie familiale. Des taux réduits de LDL cholestérol se manifestent en cas de malabsorption et de malnutrition.

Les traitements hypolipémiants visent de ce fait essentiellement à diminuer le taux de cholestérol LDL afin d’améliorer la fonction de l’endothélium, d’empêcher l’athérosclérose de s’installer ou de progresser et finalement d’éviter la rupture d’une plaque d’athérome.

INTERVALLES DE REFERENCES
Recommandations du Programme National d’Education sur le Cholestérol


< 2,6 mmol/L     (100 mg/dL)       Optimale

2,6 – 3,3 mmol/L (100 – 129 mg/dL) Presque optimal / au dessus du résultat optimal

3,4 – 4,1 mmol/L (130 – 159 mg/dL) Limite supérieure

4,1 – 4,9 mmol/L (160 – 189 mg/dL) Élevé

≥ 4,9 mmol/L     (190 mg/dL)       Très élevé

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Cholestérol des lipoprotéines de faible densité (LDL) tableau de conversion facteur des unités en mmol/l, µmol/l, mg/dl, mg/100ml, mg%, mg/l, µg/ml.