Gentamicine

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
Garamycin, Paired
Units of measurement
µmol/L, mg/L, mg/dL, mg/100mL, mg%, µg/mL

La gentamicine est un antibiotique de la classe des aminosides présentanun large spectre, une grande puissance et une activité anti‐bactérienne sula plupart des germes sensibles. A des concentrations sériquethérapeutiques comprises entre 4 et 10 μg/mL (8.4 et 20.9 μmol/L), la gentamicine est capable d’inhiber la croissance de nombreux cocci Gramen particulier les staphylocoques producteurs de pénicillinases. A des concentrations de 10 μg/mL (20.9 μmol/L), les principales souches de E. coli, Proteus spp., Klebsiella, Aerobacter, Clostridium, Brucella spp., Salmonella, Serratia, et Shigella sont inhibées. A des concentrations comprises entre 4 et 10 μg par mL (8.4 et 20.9 μmol/L), la gentamicine montre une activité contre la plupart des souches de Pseudomonas aeruginosa. En raison de ces caractéristiques, la gentamicine a surtout étutilisée avec succès dans le traitement d’infections graves, en particulier celles dues à des bacilles Gram‐.

Pour la détermination de la zone thérapeutique de la gentamicine, les concentrations au pic et à la vallée doivent être mesurées. Une insuffisance rénale préexistante, un traitement à la gentamicine prolongé, de même que les doses dépassant l'intervalle thérapeutique peuvent conduire à une toxicité auditive et/ou une néphrotoxicité. De ce fait, la surveillance des taux de gentamicine au pic et à la vallée est essentielle pour la prévention de ces complications sérieuses, inhérentes à l’ajustement de la posologie.

Valeurs de référence

Les concentrations optimales peuvent varier. Néanmoins, des concentrations sériques au pic entre 6 et 10 μg/mL (12.5 et 20.9 μmol/L) et à la vallée entre 0.5 et 2.0 μg/mL (1.0 et 4.2 μmol/L) sont généralement admises comme thérapeutiquement efficaces. L’ajustement d'un taux sérique thérapeutique non toxique est souvent difficile, même chez les patients à fonction rénale normale. Les complications secondaires à la prise de gentamicine sont l’ototoxicité et la néphrotoxicité. Celles-ci sont toutefois prévisibles, et pour que la substance soit efficace, une étroite surveillance du patient est indispensable. L’effet toxique le plus grave de la gentamicine est l’atteinte irréversible de la fonction vestibulaire du huitième nerf crânien, observée dans la plupart des cas chez des patients présentant une insuffisance rénale. La gentamicine étant naturellement instable, non métabolisée et principalement excrétée par filtration glomérulaire, des concentrations toxiques de médicament peuvent s’accumuler dans l’organisme lorsque la dose n’est pas adaptée chez des patients présentant un dysfonctionnement rénal. Tandis que les taux sériques élevés peuvent être toxiques, les doses de gentamicine trop faibles administrées sans discernement entraînent une inefficacité du traitement sur de nombreuses souches de bactéries Gram‐. L'administration, sans discernement, de faibles doses de gentamicine n’entraîne pas seulement l’apparition de germes résistants à la gentamicine mais aussi celle de germes résistants aux aminoglycosides. Des publications récentes montrent un intérêt croissant pour une posologie unique journalière au lieu des 2 à 4 doses par jour généralement pratiquées. Le passage à la dose unique journalière peut nécessiter la révision des concentrations cibles au pic et à la vallée.

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Gentamicine tableau de conversion facteur des unités en µmol/L, mg/L, mg/dL, mg/100mL, mg%, µg/mL
.