Antistreptolysine O

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Synonym
Anti-streptolysin O, ASO
Units of measurement
IU/mL, U/mL, kU/L, kIU/L

Les streptocoques du groupe A sont à l’origine de différentes infections: maladies de la peau ou angine pouvant être suivie d’une glomérulonéphrite, d’une endocardite aiguë, d’une chorée de Sydenham et de rhumatisme articulaire aigu si l’infection atteint le tractus respiratoire supérieur. Ces infections peuvent entraîner des lésions au niveau du cœur ou des reins. Le diagnostic précoce, un traitement efficace ainsi que la surveillance du patient permettent de réduire ces risques. Plusieurs métabolites des streptocoques β‐hémolytiques constituent des toxines exogènes pour l’organisme humain, par exemple la NAD‐glycohydrolase, les streptodornases (ADNases) et la hyaluronidase qui induisent des réactions de défense immunologiques. La production d’anticorps dirigés contre la streptolysine O, la désoxyribonucléase streptococcique et la hyaluronidase streptococcique présentent le plus grand intérêt clinique.

Le dosage immunologique d’anticorps spécifiques donne des informations utiles sur le degré de l’infection streptococcique et sur l’évolution de la maladie. Le dosage des anticorps antistreptolysine O (ASO) est le plus largement utilisé. Quatre‐vingt‐cinq pour cent des patients atteint de rhumatisme articulaire aigu présentent des taux d’ASO augmentés. Les taux d’ASO devraient être déterminés à plusieurs reprises à une semaine d’intervalle pour livrer des informations utiles. L’évolution du titre peut indiquer soit le succès du traitement antibiotique, soit la persistance du stimulus antigénique même si les signes cliniques de l’infection ont déjà disparu.