Protéine cationique éosinophile (ECP)

UNITÉS SI (recommande)

UNITÉS CONVENTIONNELLES



Units of measurement
ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L

Les éosinophiles, qui ont pour origine les cellules souches de la moelle osseuse, apparaissent en grand nombre sur les sites d'inflammation et en réponse à certaines infections parasitaires. Ces leucocytes résident à maturité pour la plupart dans les tissus, mais environ 1 % de la population des éosinophiles circule dans le sang. Les éosinophiles lorsqu'ils sont activés dégranulent et libèrent dans les tissus avoisinants quatre protéines fortement basiques. Ces protéines granulaires, qui peuvent tuer des parasites et certaines cellules de mammifères, peuvent entraîner des lésions tissulaires associées à l'asthme ou d'autres maladies inflammatoires. L'activation des éosinophiles accompagne de nombreuses maladies de type inflammatoire dont l'asthme bronchique, les dermatites atopiques, les rhinites, les inflammations allergiques de l'œil, les allergies de l'oreille moyenne, les infections parasitaires ou bactériennes, les maladies autoimmunes et le syndrome de fatigue chronique.

Parmi les quatre protéines granulaires basiques, la protéine cationique éosinophile (ECP) a prouvé son intérêt dans le suivi de nombreuses pathologies inflammatoires actives. Les concentrations d'ECP dans le plasma et certains autres fluides de l'organisme augmentent pendant les réactions inflammatoires qui entraînent l'activation des éosinophiles. Produite exclusivement par les éosinophiles, l'ECP est toxique pour les neurones, certaines lignées cellulaires épithéliales et les cellules myocardiques isolées. La protéine chargée positivement se fixe à l'héparine et inhibe la coagulation sanguine.

Différentes études ont montré une corrélation individuelle et de groupe importante entre le niveau d'ECP et les symptômes cliniques de l'asthme comme une augmentation du pic du flux expiratoire (PEF), le degré de réponse des bronches et la spirométrie. Les échantillons de sérums de patients atopiques ont des niveaux d'ECP supérieurs à ceux des sérums de contrôle de patients non atopiques, même quand le nombre d'éosinophiles circulants reste dans le domaine des valeurs normales. Chez les patients atteints d'asthme saisonnier, le dosage de l'ECP reflète les changements d'activité de la maladie pendant l'année. Roquet et al ont montrés qu'il existe une corrélation significative entre les niveaux d'ECP et l'hyperréactivité bronchique chez les patients atteint d'asthme moderé. Tomassini et al ont montré que les concentrations d'ECP sont supérieures à la normale des niveaux de contrôle chez les patients atopiques IgE médiées ou non IgE médiées. Les dosages d'ECP dans le sérum évite d'établir un diagnostic subjectif de l'asthme.

Les concentrations sériques d'ECP peuvent indiquer le degré de sévérité de certaines maladies de la peau. La toxicité neuronale de l'ECP peut être à l'origine de problèmes de démangeaisons. Des patients atteints de certaines maladies de la peau comme les éruptions papulaires érythémateuses ou le prurigo nodularis présentent des niveaux d'ECP élevés qui se normalisent au moment de la guérison. Différents groupes de chercheurs ont trouvé que les concentrations d'ECP dans le sérum reflète l'activité des dermatites atopiques. Les symptômes cliniques utilisés couramment pour mesurer le degré d'évolution des dermatites atopiques incluent le développement de lichens, la perte de sommeil, l'érythème, les papules, le prurit et les excoriations. Czech et al ont montré que les variations du taux de l'ECP corrèlent avec chacun de ces symptômes et sont très fortement corrélées avec le score clinique total. D'autre part, certains paramètres immunologiques modifiés qui accompagnent la dermatite atopique comme les IgE sériques ne sont pas corrélés avec certains symptômes cliniques. La nature objective du dosage de l'ECP dans le sérum présente un avantage par rapport à des données cliniques subjectives qui peuvent parfois conduire à des contradictions dans le diagnostic.

Ce convertisseur d'unités en ligne est un calculateur convertissant les unités traditionnelles en unités internationales et inversément utilisées en biologie médicale. La test Protéine cationique éosinophile (ECP) tableau de conversion facteur des unités en ng/mL, ng/dL, ng/100mL, ng%, ng/L, µg/L .